Voilà déjà 4 mois que nous nous sommes envolés pour le Sri Lanka. Notre premier séjour de longue durée aussi loin et aussi dépaysant tous les 4 :)

11 jours, 7 étapes, 900 km et des milliers de souvenirs en tête.

Nous avions préparé ce voyage depuis des mois, lu des blogs, des guides de voyage, discuté avec des amis qui étaient déjà partis là-bas… Tout cela pour essayer de trouver le meilleur itinéraire possible et en prendre tous les jours plein la vue :))) Pari tenu ! C’était fou, intense, fatiguant mais tellement fort.

Allez, je vous raconte tout…


1- Notre parcours

Pas facile de déterminer un parcours tant l’île est belle et diversifiée mais il faut bien faire des choix.

Finalement, nous avons défini notre parcours en fonction de l’intérêt potentiel de nos filles, Anna 7 ans et Lynn 3 ans. Pour elles, nous voulions voir un maximum d’animaux en liberté, de la flore et des beaux paysages à couper le souffle. Nous ne pouvions pas passer à côté du triangle culturel, ce qui ajoutait un peu de culture ;)


Nous avons donc choisi de faire l’itinéraire suivant :

- 2 nuits à Anuradhapura pour ses temples bouddhistes

- 2 nuits à Sigiriya pour le Lion Rock et voir les éléphants

- 2 nuits à kandy pour le Cave Temple à Dambulla et le Temple de la Dent à Kandy

- 1 nuit à Nuwara Eliya pour visiter la région des thés et des cascades

- 1 nuit à Ella pour le fameux trajet en train dans les plantations de thé

- 1 nuit à Tangalle pour sa plage

- 2 nuits à Hikkaduwa pour sa plage




Etape 1 : Anuradhapura


Après 11 heures de vol et une escale de 3h30 à Dubaï en plein milieu de la nuit, on arrive donc à Colombo, capitale du Sri Lanka le lundi 26 août à 8h35 heure locale. Bilan, on est tous complètement HS… ça commence très difficilement… Heureusement, on sort vite de l’aéroport et Rohitha, notre chauffeur nous attend avec sa pancarte à la sortie du gate :)

On se retrouve donc rapidement dans sa camionnette pour quelques heures de route jusqu’ Anuradhapura. Ne vous fiez pas au trajet énoncé sur Google maps pour planifier votre itinéraire car les routes sont souvent en mauvais état. Quelques fois, il y a peu de kilomètres qui séparent 2 villes mais il faut compter plusieurs heures de trajet. Ce jour-là nous avons mis un peu plus de 5 heures de route pour arriver à Anuradhapura sans compter une heure de déjeuner à Puttalam. Ces heures de trajet ont été les bienvenus puisque tout le monde a pu terminer sa nuit… impossible de lutter contre le sommeil !

Arrivés à l’hôtel, la piscine nous tendait les bras et nous en avons bien profité :) L’hôtel était très charmant, ambiance cinghalaise garantie au cœur de la végétation.

Nous avons mangé sur place et nous sommes couchés de bonne heure afin d’être en forme le lendemain pour commencer les visites :)))))



Après une bonne nuit de repos, nous nous sommes réveillés tous en forme pour attaquer cette journée.

Au programme : découverte de quelques temples bouddhistes et apprendre un peu sur l’histoire de l’arrivée du bouddhisme au Sri Lanka.

Anuradhapura est le berceau du bouddhisme cinghalais. Situé dans le triangle culturel, le site s’inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous avons débuté notre journée par la visite du Temple d’Isurumuniya, lieu sacré datant du 3ème siècle avant J. C. On y apprend l’importance de chaque élément sacré dans un temple bouddhiste : la Stupa ou Dagoba, l’arbre sacré : Bo-Tree, le bouddha, les pierres de Lune… C’est dans ce lieu que nous avons vu notre premier Bouddha couché coloré. A couper le souffle !



Nous avons enchaîné ensuite avec la visite du temple Sri Maha Bodhi qui se trouve être le sanctuaire de l’arbre le plus vieux du monde, un figuier de 23 siècles et qui serait une bouture de l'arbre sous lequel Bouddha aurait atteint l’illumination. C’est un lieu hautement sacré pour les cinghalais et nous avons eu la chance de pouvoir assister à l’une des cérémonies d’offrandes lors de notre visite. L’arbre a un tronc immense et les énormes branches sont soutenues par des structures dorées. Il y a des drapeaux partout, on entend des textes sacrés lus à haute voix… Ce n’est pas ma religion mais un sentiment paisible et de quiétude est présent… Captivant ! Ce sentiment nous invite à encore plus de respect vis-à-vis de cette religion.



En sortant du temple, nous sommes passé devant le palais de Bronze, reconnaissable à la « fôret » de piliers de pierre devant lui et arrivons ensuite au Thuparama Dagoba. Les Dagobas ou stupas sont très reconnaissables par leur forme, elles ressemblent à des cloches. Complètement fermées, elles renferment des reliques. Ici, il s’agit de la clavicule droite de Bouddha.

Anurahapura est une citée tellement riche ! Nous parcourons ensuite l’Abhayagiri stupa puis Samadhi Bouddha qui se trouve être l’une des plus belles statues de Bouddha du Sri Lanka. Nous marchons encore pour apercevoir Kuttam Pokuna qui sont deux bassins d’ablution presque jumeaux.



Je ne vous cache pas qu’après avoir marché toute la journée dans la chaleur, nous sommes très fatigués et il nous reste encore un superbe site à voir : Mihintale. Heureusement, Rohitha qui connait bien le site, nous dépose au niveau du parking 2 où se trouve la billetterie, nous évitant ainsi une centaine de marches, non négligeables ;)

Après avoir monté quelques marches à l’abri des frangipaniers, nous sommes arrivés à la terrasse supérieure où l’on peut voir les différents lieux du site : le petit dagoba, le rocher de la méditation, le bouddha blanc assis et le grand dagoba blanc. Au sommet du grand dagoba, on surplombe la jungle. Le soleil est en train de se coucher tranquillement et la couleur du site est splendide. Quelques singes s’invitent à ce spectacle… Cela reste l’un de nos plus beaux souvenirs du voyage !



Mes petits conseils :

- N’oubliez pas de prévoir des chaussettes et des vêtements adaptés pour les temples

- Si vous voulez éviter de visiter tous ces temples et n’en faire que 2 ou 3, je vous conseille le Temple d’Isurumuniya, temple Sri Maha Bodhi et Mihintale.

- Notre hôtel était vraiment charmant, c’était Hôtel Heladiv à Anurahdapura.

- Budget des entrées pour des temples avec visite guidée en anglais : 45€ pour 3 personnes (Lynn n’a pas payé car elle est passée en moins de 3 ans ;) )


Etape 2 : Sigiriya – Découvertes locales



Réveil à Anurahdapura, nous étions le soir à Sigiriya, second lieu du triangle culturel. Rohitha, notre chauffeur, nous avait conseillé une journée sous le signe des couleurs locales cinghalaises. C’est comme ça que nous nous sommes retrouvés tous les 4 sur une charrette de bœufs en direction d’un petit lac. Arrivé au lac, nous avions une vue impressionnante sur le Lion Rock avec l’impression d’être seul au monde à voir ce spectacle !! Nous avons traversé le lac sur petite barque bleue et une maisonnette en terre cuite sans eau ni électricité s’y trouvait à quelques mètres. Au programme, un déjeuner local à l’ancienne. Ambiance conviviale, l’hôte de la maisonnette nous a montré comment ils cuisinaient à l’époque, comment il tressait les palmes pour s’abriter et protéger les maisons, comment faire de la farine de riz … Une belle transmission et aussi un vrai régal au déjeuner !!!

Surprise, nous sommes rentrés en Tuktuk !! Notre première !!

Ce fût encore une journée riche en découverte !



Mes petits conseils :

- Cette journée un peu plus relax et moins chargée, nous a permis de nous relaxer et être en forme pour la journée du lendemain.

- Hôtel avec charme et belle piscine : The Nature Park Villa à Sigiriya. Attention !! Malgré des informations contraires sur Booking, ils ne prennent pas la carte bancaire.


Etape 3 : Sigiriya



Après plusieurs discussions, nous étions d’accord avec Max de faire l’ascension du Pidurangala plutôt que le Lion Rock pour avoir une belle vue sur ce dernier. Ce parcours est moins fréquenté par les touristes et la vue d’en haut est époustouflante.

Nous avons traversé un temple pour accéder au rocher, très beau temple d’ailleurs où nous avons pu voir notre second bouddha couché coloré, superbe !! Les couleurs vives, les détails et la précision des dessins sur les murs, le travail des moines est vraiment minutieux.



Nous étions donc au pied du rocher, il ne nous restait plus qu’à le monter… Environ 1300 gros blocs de roches et une 40aine de minutes plus tard, nous y étions. Enfin, il nous a fallu escalader les derniers mètres… oui je dis bien escalader car c’était vraiment très haut et impossible à gravir pour des petits bouts. Heureusement, avec l’aide des locaux, moi en haut et Max en bas, les filles sont montées sans trop de difficultés mais j’avoue avoir eu très peur en y arrivant.



Et là… une vue à couper le souffle ! Nous étions au milieu de la jungle avec une vue imprenable sur le Lion Rock, superbe !! Je recommande vraiment cet itinéraire sauf pour les enfants en bas âge et que nous n’aimez pas le risque.

Partis à 8h du matin pour faire l’ascension à la fraîcheur, nous étions de retour à l’hôtel pour 11h, une heure idéale pour une petite baignade dans la piscine :)



L’après-midi, nous sommes partis pour une excursion phare de notre séjour : le Parc National de Kaudulla pour y voir des éléphants dans leur environnement naturel. Etant en fin de période sèche lors de notre séjour et en pleine période migratoire, notre guide nous avait assuré que nous en verrions en cette période mais… nous ne pensions pas en voir autant… une centaine d’éléphants en pleine nature sont devant nous, magnifique !!




Mes petits conseils :

- Côté budget : l’ascension du Pidurangala est nettement moins chère que le Lion Rock puisque le prix correspond à celui de l’entrée du Temple (1000 roupies soit 5€). Comptez par contre, 13 500 roupies soit 67€ pour le safari pour 4.

- Il faudra vous déchausser pour traverser le temple pour monter le Pidurangala. Gardez bien vos chaussures avec vous pour les remettre une fois le temple passé car l’ascension risque d’être très difficile en chaussettes…

- Pour les enfants de moins de 3 ans, je déconseille fortement cette ascension.

- Attention aux frelons, nous avons vu un énorme nid de frelons durant l’ascension. Ils sont sensibles au bruit donc évitez de crier en montant

- Si vous avez un jour de plus à consacrer à cette région, vous pourriez également faire l’ascension du Lion Rock.

- Lors du safari, ne vous attendez pas à vous retrouver seul face aux éléphants. Le Parc est malheureusement très touristique et nous avions environ une 30aine de jeep autour de nous. Si vous souhaitez être plus tranquilles, essayez le matin.



Etape 4 : Dambulla



Partir au Sri Lanka et passer à côté de Dambulla serait une grave erreur. Nous avons pu visiter le site qui se trouve être au cœur du triangle culturel. Un immense bouddha doré marque l’entrée du temple du Rocher royal. Difficile d’imaginer la beauté des fresques et des sculptures taillées à même la roche qui se trouvent dans les grottes. Lorsque nous avons prévu le voyage, je ne m’attendais pas à un spectacle aussi saisissant.






Cette région est également connue pour ses jardins d’épices et notre guide nous en conseille un Ayurvédique à Matale. Nous avons adoré cette visite. L'Ayurvéda est pour nous inconnu et nous sommes très intéressés d’en connaitre plus sur les vertus médicinales des épices. La visite guidée a duré une petite demi-heure et nous avons eu droit à un bon massage tous les 3 (Lynn n’a pas voulu).






Nous reprenons la route pour nous arrêter cette fois dans notre premier temple hindouiste cinghalais : le Sri Muthumarianmman Thevasthanam à Matale. Avec ses 55 m de haut et ses couleurs vives, il est un vif contraste avec Dambulla mais tout aussi impressionnant. Nous avons eu l’occasion de suivre et participer à une cérémonie religieuse lors de notre visite :)

Puis direction Kandy, dernière ville du triangle culturel.





Mes petits conseils :

- Je vous conseille de faire Temple du Rocher royal vers 9h pour éviter les foules

- Toujours prévoir des chaussettes et des vêtements adaptés pour les temples

- Attention aux singes en sortant des temples car ce sont de petits voleurs qui n’hésiteront pas à vous agresser s’ils voient de la nourriture dans vos mains.

- Côté budget : 3 000 roupies soit presque 15€ pour nous 4 pour l'entrée au Temple du Rocher Royal

- Hôtel : Lakewood residence à Kandy > on peut trouver mieux je pense




Etape 5 : Kandy



Ancienne cité royale, Kandy est la ville où se trouve le Temple de la Dent (il renferme une canine de Bouddha). Nous avons débuté la visite à 9h du matin et malgré cela, je dois avouer que la foule était beaucoup trop présente, envahissante même. L’extérieur du Temple est très beau, de magnifiques sculptures en bois, des drapeaux bouddhistes de partout ajoutant une belle touche de couleur à l’édifice. Cette musique qui nous suit, ses lectures à voix haute de textes sacrés… le lieu est sacré et cela se ressent. Par contre, une fois rentrée à l’intérieur impossible d’avancer tous les 4 ensemble, Max avait pris Lynn sur ses épaules et j’avais Anna juste devant moi avec sa main fermement serrée dans la mienne. Nous avons été complètement compressés avançant avec les mouvements de la foule. Je ne peux pas dire que j’ai apprécié ce moment. L’édifice est beau certes, mais j’aurais gardé un meilleur souvenir en restant à l’extérieur.



Après une petite pause à la piscine de l’hôtel, nous avons filé voir un spectacle de danse traditionnelle. Les filles étaient fascinées :)




Mes petits conseils :

- Côté budget : 3 000 roupies soit presque 15€ pour nous 4 pour l'entrée au Temple de la Dent

- N’hésitez pas à vous balader dans la ville. Nous sommes tombés sur le Kandy Food fest : ambiance conviviale et food truck.



Etape 6 : Nuwara Eliya



Il était temps de quitter Kandy pour se rendre à Nuwara Eliya. Là se regroupent de nombreuses chutes d’eau, le climat change pour devenir plus brumeux, plus froid. Cette région est appelée « Little England » car elle était une région prisée des anglais à l’époque coloniale mais aussi à cause de ce climat très humide et brumeux.

C’est aussi la région des plantations de thé et nous n’avons pas manqué l’occasion de visiter l’une des plantations et fabriques de thé Ceylan, connu dans le monde entier.

Sur la route, nous avons vu de superbes chutes d’eau un peu partout.


Mes petits conseils :

- Visite d’une fabrique de thé

- Visite de chutes d’eau

- Prévoir le nécessaire si vous avez des enfants facilement malades en voiture car la route est très sinueuse.

-

Eviter de se faire avoir par les magnifiques maisons triangles au milieu des plantations de thé que l’on trouve sur Instagram. Max en avait réservé une sur Air BnB. Certes, le décor est très « instagramable » mais la maison que nous avions n’était pas vraiment isolée et sans chauffage, ni eau chaude d’ailleurs ;) Pour pallier au froid, nous avons dormi tous les 4 dans le même lit, tous bien habillés. Complétement isolé dans les plantations, notre chauffeur n’a pas pu nous y emmener. Il a fallu 2 voyages en tuktuk pour nous ramener tous les 4 avec les valises… Heureusement, il y a un Pizza Hut qui livre à domicile et nous avions prévu une seule nuit sur place donc cela reste une histoire amusante à raconter :)




Etape 7 : Ella



Heureusement, le temps était légèrement plus clément le lendemain et nous avons pu visiter Nuwara Eliya. La ville est très charmante et de beaux manoirs et maisons à colombages font partie du décor donnant un air très british.

Beaucoup de guides et blog nous avaient conseillé de faire une balade un train. Nous avions donc prévu cela :) direction la gare de Nanu-Oya pour une balade en train au milieu des plantations de thé, direction Ella !

Grand changement de décor en arrivant à Ella. La ville a connu un véritable essor touristique ces dernières années. Très petite, la route principale est remplie de bars et restaurants. Ella est connue pour sortir et faire la fête.


Mes petits conseils :

- Déjeuner au Grand Indian du Grand Hotel à Nuwara Eliya si vous aimez la cuisine indienne. Un peu plus cher que les autres restaurants mais le meilleur restaurant de notre séjour ! (35€ pour 5 personnes car nous avons offert le repas à notre chauffeur).

- Il est impossible de réserver le trajet en train sur internet. Rohitha s’est occupé de nous réserver les places avant notre arrivée. Attention les trains ne sont pas toujours à l’heure, nous avons attendu le nôtre plus d’une heure pour un trajet de 2h30 environ. Si vous préférez la voiture, sachez que la route est vraiment très sinueuse et pour un temps quasi-équivalent.

- Testez le restaurant Chill à Ella. Très connu et très fréquenté, vous pourrez tester de nombreux cocktails ;) Nous avons très bien mangé et a un prix très abordable.


Etape 8: Tangalle



Après une bonne nuit de sommeil, ne manquez surtout pas de vous balader pour admirer le Nine Arch Bridge. C’est un superbe pont avec ses 9 arches comme vous vous en douterez :)

Heureusement, nous étions avec Rohitha car je pense que seul nous n’aurions jamais trouvé le chemin. Après une 20aine de minutes dans la végétation, nous étions enfin là. N’hésitez pas à vous approcher de plus près pour l’admirer. Vous aurez ainsi plusieurs angles de vue très différents.



Ensuite, nous avons pris la direction de la plage du Sud du pays, à Tangalle plus précisément. C’est l’endroit où réside Rohitha et c’est dans sa maison qu’il nous avait proposé de passer la nuit. Nous avions d’ailleurs profité de l’occasion pour suivre un cours de cuisine locale avec sa femme et lui-même. Un très beau moment de partage et très convivial :)



Mes petits conseils :

- Allez très tôt voir le pont. Premièrement car nous aurez moins de monde et serez plus libre pour prendre les photos que vous souhaitez mais aussi à cause de la chaleur qui peut vite être écrasante sur le chemin du retour notamment.

- Attention sous le pont vous avez des énormes nids de frelons qui sont très dangereux. Évitez de faire trop de bruits ou de crier pour ne pas les déranger.

- Si vous avez le courage d’attendre, le train bleu passe à 11 heures du matin.

- Organisez un cours de cuisine locale



Etape 9 : Hikkaduwa


Nous avons profité de ce moment à Tangalle pour découvrir un marché local.


Nous avons pris ensuite la route direction Galle, ville inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, pour une pause déjeuner et une petite promenade autour du Fort.

Quelques kilomètres plus loin, nous sommes enfin arrivés à Hikkaduwa, notre dernière étape du séjour pour profiter de la mer pour nos 2 derniers jours sur l’île. Timing parfait, nous sommes arrivés un peu avant le coucher du soleil sur la plage. Et pour en profiter, nous nous sommes rendus à une plage adjacente. Et… quelques minutes plus tard, nous étions entourés de 2 énormes tortues de mer… Magique !!

Place à la détente pour cette dernière journée avant de reprendre la route vers l’aéroport pour rentrer à la maison le lendemain :(


Mes petits conseils :

- L’hôtel : Hikka FNR Villa est parfait. Il a une piscine à débordement donnant sur l’océan juste derrière. A 200 mètres, du spot avec les tortues de mer que nous avons vu les 2 jours



2- Organisation du voyage en amont

Vous vous imaginez bien qu’un voyage comme celui-ci se prépare plusieurs mois à l’avance, notamment pour éviter d’avoir des billets d’avion hors de prix mais aussi pour avoir le choix des chauffeurs et hôtels.


Les billets d’avion

Sur ce coup-là, on aurait pu s’y prendre même plus tôt car le jour où on a réservé les billets d’avion (Février pour un départ fin août), on avait 1000€ de plus pour nous 4 pour un départ du Luxembourg ☹

On a donc dû s’adapter au dernier moment et on a préféré partir de Francfort pour éviter ces frais supplémentaires non compris dans notre budget initial.

Nous avons pris 2 vols avec une escale à Dubaï. C’était gérable mais ça nous a coupé la nuit à l’aller et au retour donc si vous avez la possibilité de prendre un direct, c’est clairement mieux (11 heures de vol de Londres par exemple).


Le choix du chauffeur

Il faut savoir que vous n’avez pas vraiment besoin de chauffeur au Sri Lanka puisque vous trouvez des tuktuks à tous les coins de rues, il y a des bus, des trains…

Cependant pour la sécurité des enfants, le confort et aussi pour les longs trajets d’une ville à une autre avec les bagages, il est plus simple d’en avoir un. Ainsi, vous négociez tout avec lui avant le départ et sur place pas de stress, tout est géré par lui. Nous avons simplement ramené les rehausseurs des filles (non fourni par le chauffeur). Les valises sont tranquillement logées dans le coffret de sa voiture (pas de risque de vol, apparemment il y en a souvent pour les touristes qui voyagent dans les transports en commun). Vous avez la climatisation dans le véhicule, ce qui n’est clairement pas du luxe et surtout vous avez un chauffeur privé qui vous emmène là où vous le souhaitez :)


Grâce au blog de Caroline, nous avons pris contact avec Rohitha, un chauffeur qui a souvent voyagé avec elle et qu’elle recommande sur son blog. Il a très vite répondu à notre mail, ses tarifs étaient corrects et surtout il avait de nombreuses recommandations. Après un voyage avec lui, je vous le recommande à 100%, il est très gentil, attentionné avec les enfants, de très bon conseils itinéraires et spots donc une personne essentielle à notre voyage !!

Il offre plusieurs formules. Si vous souhaitez être tranquille, il s’occupe de réserver des hôtels pour vous et le tarif qu’il vous propose comprend le logement. Sinon, il vous facture uniquement la prestation de chauffeur pour tour le séjour avec l’essence et parking compris bien sûr. Nous avons fait le choix de cette dernière pour le prix de 90€/jour. Cela peut vous sembler un budget conséquent mais sachez que ça en vaut vraiment la peine car les bus et train sont très souvent très en retard et bondés donc avec des enfants pas franchement imaginable pour nous.

Contacts utiles :

Chauffeur – Rohitha :rgrohitha@hotmail.com / Téléphone : 0094 77 370 42 14

Lien du blog de Caroline : https://www.tongsetsrilanka.com/



La saison

Il faut savoir que nous ne sommes pas partis durant la meilleure saison au Sri Lanka puisque le mois de septembre signe le début de la mousson sur l’île. Nous avons eu de la chance et avons eu seulement de la pluie sur la région de Nuwara Eliya qui est connue sous le nom de « Little England », donc normal qu’il pleuve ;)

L’île est grande et les moussons différentes en fonction des régions. La période sans mousson du Nord au Sud est de février à avril. Pour plus de détails, je vous renvoie au blog de Caroline qui détaille le temps en fonction des mois de l’année et des régions.


Travel Klinik

Pour bien préparer notre voyage, nous sommes allés tous les 4 à la travel Klinik avant notre départ. Le médecin est au courant des infections et maladies partout dans le monde et vous conseille sur les médicaments et vaccins à faire avant votre départ. Notre circuit étant touristique et le séjour court (11 jours), le médecin nous a simplement conseillé d’être vacciné contre le DTP, l’hépatite A et B. Pas besoin de médicaments spécifiques non plus pour le séjour.

Par contre, je vous conseille vivement de prendre une trousse à pharmacie assez complète pour vous et vos petits bouts si vous voulez être plus serein sur place.


Roupies sri-lankaises

Si votre banque, comme la nôtre, ne vous fait pas de change en roupie sri lankaise avant votre départ, il faudra le faire à votre arrivée sur place.

Si vous optez pour un séjour avec Rohitha, il vous emmènera dans un bureau de change à Negombo qui est connu pour son bon taux, sinon je vous conseille de le faire à l’aéroport car le taux est aussi intéressant.

Important ! Sachez que vous ne pouvez pas changer de l’argent partout et surtout beaucoup de restaurants et aussi hôtels disent accepter la CB mais ne l’acceptent pas lors du paiement. Nous avons eu le cas plusieurs fois et pouvons dire merci à Rohitha qui nous a avancé de l’argent… Voilà encore un point positif d’avoir eu une personne de confiance et locale avec nous sur place ;)


Côté budget

Concernant le budget, une fois que vous aurez réservé vos vols et estimé le budget pour le chauffeur si vous en prenez un (90€/jour pour Rohitha sans hôtel), ce sera les 2 plus gros budget que vous payerez. Il y aura encore bien sûr les nuit d’hôtel mais vous pouvez compter en moyenne 70€ pour une nuit pour 2 adultes et 2 enfants dans un bon hôtel. Pour manger, on a payé en moyenne 20€ par repas pour 4 personnes en ne se privant pas sur les jus de fruits frais ;)



En conclusion

C’est pleine de nostalgie que je me remémore tous les endroits et choses magnifiques que nous avons vu et découvert ensemble. Certes partir avec ses enfants n’est pas toujours aussi simple qu’entre adultes mais il faut juste s’adapter un peu et consacrer des moments plus calmes en milieu de journée. En général, nous avons fait les activités le matin à partir de 8h ou 9h et souvent nous sommes revenus à l’hôtel pour manger ou en début d’après-midi pour se reposer ou se rafraîchir dans la piscine. Lorsque nous dormions 2 nuits consécutives dans la même ville, nous avons volontairement pris des hôtels avec piscine afin de jouer, se rafraîchir et se relaxer en cours de journée. Les activités se terminant souvent assez tôt (vers 18h), nous avons souvent mangé le soir à l’hôtel vers 19h pour plus de tranquillité et moins de stress pour les filles et pour se coucher vers 21 heures au plus tard.

Nous avons vécu ensemble des moments magiques et je suis certaine qu’elles vont garder en elles un souvenir très longtemps de ce moment <3


#srilanka #vacancesenfamille #roadtrip #srilankawithkids #srilankaenfamille #10joursausrilanka #voyageenfamille


#rotterdam #paysbas #lahaye #vacancesenfamille #famille #fun #souvenir

Après plusieurs longs mois sans vacances, nous profitons des vacances de la Pentecôte au Luxembourg pour visiter Rotterdam & La Haye et s’offrir quelques jours de légèreté et de découverte en famille.

On a de la chance d’avoir, via la famille, un pied à terre sur la côte belge. La Mer du Nord n’est pas la plus belle mer qui soit, surtout quand on vient de la Méditerranée comme moi… mais avec les enfants, c’est un endroit plaisant où tout le monde peut se détendre et passer du bon temps au bord de la plage en seulement 3 heures et demi depuis le Luxembourg.

On a donc décidé de passer quelques jours là-bas. Vu qu'on n’est pas si loin des Pays-Bas… On s’est dit que ce serait une bonne occasion de visiter Rotterdam et La Haye.


Jour 1 : nous voilà donc partis pour Rotterdam :)

Je dois dire que j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette ville à l’architecture complètement atypique !

Vous allez vite comprendre pourquoi… La visite a commencé par le centre-ville avec la tour en forme de crayon, les maisons cubiques et son célèbre Markthal pour une très bonne mise en bouche ;)

Les maisons cubiques sont très reconnaissables… Jaunes, inclinées à 45°degrés et perchées sur des pylônes hexagonaux sur plusieurs longueurs… Je ne comprends toujours pas comment les gens peuvent y vivre dedans ?!

Avec les enfants, c’était très amusant de se mettre au milieu des maisons et d’essayer de comprendre comment les gens vivent dedans surtout que certaines fenêtres improbables étaient ouvertes…


Le Markthal, original par sa forme en « U » inversé et imposant par sa forme et sa taille. A l’intérieur, les papilles sont en éveil car vous y retrouverez un marché alimentaire couvert avec de nombreuses spécialités hollandaises mais aussi de bons bars à jus ou autres restaurations. Hummm !! On a adoré les Stroopwafel (gaufres hollandaises à déguster tièdes), je vous les conseille ;)









En levant les yeux, le spectacle continue avec un immense décor champêtre sur les parois des murs à l'intérieur du Markthal… A couper le souffle !

Après une visite des rues et commerces du centre-ville, nous nous sommes dirigés vers l’hôtel New York pour y dîner en famille. Pour y accéder, on est passé par le quartier industriel de Katendrecht, ancien quartier rouge de Rotterdam reconverti en lieu de l’avant-garde gastronomique de la ville. Très industriel avec de grands entrepôts devenues restaurant ou bar bobo tendance.


Arrivée devant l’hôtel New York, il y a une splendide vue dégagée sur la nouvelle Meuse et le pont Erasme.


On a choisi ce lieu pour dîner car c’est un endroit plein d’histoire puisque c’était l’ancien siège de la Holland Amerika Line. De là, des milliers de personnes sont partis pour l’Amérique du Nord. En plus, on y mange vraiment très bien et le prix était plus que raisonnable ; les filles ont mangé un croque-monsieur pour 3,5€ !!




Le must, un retour en water-taxi à notre hôtel pour la nuit, et quel hôtel… le SS Rotterdam :)


Bon, c'est clairement une folie… dormir dans un des anciens bateaux qui faisaient la liaison Rotterdam-New York… C’était une pure folie mais qui en fallait vraiment la peine. On a tous adoré !! J’avoue avoir eu peur d’avoir le mal de mer, surtout après les 2 minutes en water-taxi qui étaient géniales mais heureusement pour mon estomac très courtes ;) et puis en fait, pas du tout. On ne sent vraiment rien sur le bateau. Se sentir en croisière pour une nuit, c’était une superbe expérience même si on n’a pas quitté le quai ;) Les filles ont vraiment adoré, d’autant qu’il y a des salles de jeu pour les enfants.


Jour 2 : Après une bonne nuit reposante dans le SS Rotterdam, direction ce matin dans le quartier de Delfshaven qui conserve une âme de village avec son moulin à vent.

On a apprécié de se balader le long des quais, voir le moulin à vent, la petite église ou encore la brasserie pour les amateurs de bière. On a dû rester une bonne heure mais c’était vraiment plaisant et surtout complètement différent de l’architecture qu’on avait pu voir la veille en ville. Cette partie de la ville a été épargnée par les bombardements de la guerre et dégage une atmosphère très différente du reste de la ville.


Mais Rotterdam est aussi connu pour son art urbain. Max, mon mari, nous a trouvé un itinéraire de Street art via le lien suivant :

https://rewriters010.nl/wp-content/uploads/2018/04/REWRITERS010_A4.pdf


Le tour commence derrière le Havenmuseum en direction de Witte de Withstraat où on a fait un stop de ravitaillement chez King Kong hostel. Un endroit plein de charme où on a pu apprécier les soupes du jour et le sandwich avocat bacon, hummmm… Direction ensuite Ljnbaan pour terminer le parcours Street art. Voici quelques chefs d’œuvres croisés :

Notre séjour à Rotterdam s’est terminé sur cette jolie note de couleur.

Prochaine étape - > La Haye

Après une bonne heure de trajet en voiture, nous sommes arrivés à La Haye. Les filles ayant rechargées leur batterie dans la voiture, nous partons pour une petite visite du centre ville. La ville est très agréable car elle possède un très grand centre piéton. On est de suite beaucoup plus zen avec les enfants même si les vélos peuvent surgir à tout moment.


Jour 3 : Le lendemain, la pluie nous attend à notre réveil. C’est parfait, on voulait visiter le musée Mauritshius avec Max et les filles. Nos précédentes expériences dans les musées avec les filles n’ont jamais été très concluantes jusqu’à présent mais la chance est de notre côté cette fois car Anna reconnaît le tableau « La jeune fille à la perle » de Vermeer (ils en parlaient dans un épisode d’Oscar et Malika, super la référence mais bon, c’est bon à prendre) et est visiblement contente de voir le tableau en vrai. En arrivant au musée, Anna a un morceau de ce tableau derrière son ticket d’entrée. L’idée est venue rapidement… On va devoir retrouver tous les tableaux qui sont sur nos tickets ! Le challenge est lancé et les filles sont supers contentes d’avoir une mission dans le musée.

Je dois vraiment dire que c’était une excellente idée car on s’est beaucoup amusé à faire ses photos ;) mais j'ai raté une photo, celle du ticket de Lynn, un beau tableau avec des fraises.


Une fois la visite du musée terminée, on a ensuite visité le Binnenhof qui se trouve juste à côté du musée.

Nous sommes ensuite remontés vers le palais royal Noordeinde en suivant les couronnes sur le trajet qui marquent le chemin emprunté par la famille royale lors de ses déplacements officiels. C’est sur cette note royale que c’est terminé notre visite express de La Haye.

Nous avons donc ensuite pris le chemin de la côte belge pour flâner et recharger les batteries avant la rentrée scolaire.



J’espère que le récit de notre séjour en famille vous donnera envie de programmer le vôtre !

Vous trouverez sur mon compte Instagram plus de photos et vidéos notamment de notre séjour sur le SS Rotterdam et si vous aimez le compte, n'hésitez pas à me suivre ;)

N’hésitez pas à me poser des questions !

A bientôt pour de nouvelles découvertes...

#slovenie #vacancesenfamille #famille #fun #souvenir #vacances2018 #bled #portoroz #ljubljana #postonja #lipica

Bon, ça y est, je me lance… ça fait des mois que je voulais lancer mon blog et le retour des grandes vacances est l’occasion parfaite pour commencer :)

Pour tous ceux et celles qui sont de vrais baroudeurs ou simplement ceux qui adorent visiter le monde, vous avez dû remarquer que l’arrivée d’un petit bout change fortement votre façon de voyager. Non pas que ce soit impossible mais au risque de transformer votre séjour en crises continuelles, mieux vaut adapter un minimum votre séjour à leur rythme et intérêts…

Perso, mon mari et moi, on a toujours adoré voyager et c’est naturellement qu’on souhaite partager cette passion à nos enfants. On a de la chance, visiblement elles sont réceptives et adorent partir en vadrouille !!

Anna, 6 ans, Lynn, 2 ans et demi, Max et moi sommes donc partis pour 8 jours de vacances en Slovénie. La Slovénie… oui, à priori ce n’est pas vraiment la destination la plus en vogue en ce moment mais c’est justement cela qui en fait un pays intéressant à visiter actuellement car pas trop touristique ;) En plus, la Slovénie est un pays vraiment magnifique avec des paysages très diversifiés en très peu de kilomètres.

Habitant au Luxembourg, on a choisi de se rendre en Slovénie en voiture, 880 km de distance, nous semblait réaliste à condition de faire le trajet en 2 étapes. Et quelle étape…, on a choisi de s’arrêter au Playmobil Park de Zirndorf en Allemagne ;) Les filles étaient ravies !!

Anna, 6 ans, Lynn, 2 ans et demi, Max et moi sommes donc partis pour 8 jours de vacances en Slovénie. La Slovénie… oui, à priori ce n’est pas vraiment la destination la plus en vogue en ce moment mais c’est justement cela qui en fait un pays intéressant à visiter actuellement car pas trop touristique ;) En plus, la Slovénie est un pays vraiment magnifique avec des paysages très diversifiés en très peu de kilomètres.

Habitant au Luxembourg, on a choisi de se rendre en Slovénie en voiture, 880km de distance, nous semblait réaliste à condition de faire le trajet en 2 étapes. Et quelle étape…, on a choisi de s’arrêter au Playmobil Park de Zirndorf en Allemagne ;) Les filles étaient ravies !!

Première étape du voyage, les paysages de carte postale de Bled !!

Pour ceux qui ne connaissent pas Bled, c’est la destination incontournable de la Slovénie. Son Lac, son église sur la petite île et son château surplombant la ville sont vraiment d’une beauté sans égale.



Arrivée en début de soirée, on a eu la chance de se retrouver le soir du Festival Bled Days et voir des milliers de bougies flottantes sur le lac de Bled, le 21 juillet. Les filles se croyaient dans Raiponce de Disney. Renseignez-vous sur les dates car elles changent tous les ans et le spectacle est à couper le souffle.



# J1 - Bled et ses alentours : les gorges de Vintgar et le lac de Bled

Pour éviter la masse de touristes, nous avons choisi de débuter notre journée en allant d’abord visiter les gorges de Vintgar qui se trouvent à 5 km de Bled. On est arrivé sur les coups de 9 h. Après avoir payé un ticket d’entrée à 5€ par personne (attention paiement possible uniquement en liquide), on longe la rivière sur un peu moins de 2 km en découvrant un nouveau paysage à chaque virage. Splendide, l’eau de la Radovna est d’un magnifique vert émeraude. La promenade se termine par une chute d’eau de 26 mètres. Il faudra alors faire le chemin en sens retour pour sortir des gorges. Pour les petits bouts, ça peut faire une petite trotte (environ 5 km, si l’on compte aussi le chemin du parking à l’entrée des gorges). Pour les amuser un peu durant cette balade, on s’est rapproché de la rivière plusieurs fois pour s’amuser à essayer d’empiler les cailloux les uns sur les autres en équilibre. Pas si simple ;)

Allez retour, nous avons mis un peu plus de 2 heures pour visiter les gorges et le retour a été assez déplaisant à cause du nombre de touristes déjà trop nombreux donc n’hésitez pas à y aller encore de plus tôt !




En sortant des gorges, le restaurant « Vintgar », très typique vous attend. Vous pourrez y déguster quelques spécialités culinaires slovènes ou encore du poisson frais pêché dans la rivière des gorges ! mais vous pouvez aussi manger votre pique-nique sur des tables un peu plus bas ;)





Par la suite, nous avons choisi de nous balader tranquillement autour du lac de Bled : trottinette, balade en vélo, jeu d’eau… ou balade en bateau pour rejoindre la petite île sur le Lac. Nous n’avons pas rejoint la petite île car Anna avait peur de prendre le bateau :( Comble de l’ironie, elle a fait du canoë dès le lendemain :))))

#J2 - Bled et ses alentours : le lac Bohinj et visite du château de Bled

Comment passer un moment de pure quiétude et sans touristes ? Faite une virée au lac Bohinj !! A seulement 30 minutes de Bled, la vue y est magnifique et beaucoup plus sauvage que celui de Bled. Nous nous sommes baignés dans le lac, baladés. Max et Anna ont fait du canoë et pour les plus grands, il est possible de faire du kayak ! Les activités sportives sur place sont multiples et plairont à tous les âges.

Sur le retour, nous nous sommes arrêtés au château de Bled pour y découvrir le magnifique panorama du lac vu d’en haut. Toutes les photos ne remplaceront jamais la vue de ce vert émeraude vraiment particulier du lac qui le rend si unique.


Deuxième étape du voyage, direction Ljubljana !!

#J3 – Visite de la capitale et de son château

Comme je vous le disais, l’avantage de la Slovénie c’est que tout est proche. La capitale est à seulement 40 minutes de Bled. On est donc vite arrivé sur place pour profiter de la ville. Le centre-ville est complétement piéton et assez petit pour pouvoir se faire à pied en quelques heures de balade.

Après avoir déposé nos bagages dans l’hôtel, direction les incontournables de la capitale : le pont du Dragon, le triple pont Tromostovje, la fontaine aux Trois Rivières Carnioliennes… et le château médiéval bien sûr !! On a opté pour le funiculaire pour l’ascension pour éviter les 150 marches et privilégier la descente à pied.

Les soirées d’été à Ljubljana sont plutôt festives, ambiance musicale garantie à chaque coin de rue !


#J4 – La grotte de Postojna et le château de Predjama

A 40 minutes de Ljubljana, se trouvent la grotte de Postojna et le château de Predjama. Vous pourrez prendre des billets pour les 2 visites et il y a même des navettes assurant le lien entre les 2 sites.


Lorsque l’on a commencé à planifier notre séjour, on souhaitait faire les 2 grottes les plus fameuses de Slovénie : la grotte de Postojna et la grotte de Skocjan. Véritables attractions naturelles, les 2 offrent un paysage très différent l’une de l’autre. La grotte de Postojna ressemble aux grottes que l’on peut voir dans différents pays tout en étant plus majestueuse et grandiose alors que la grotte de Skocjan est beaucoup plus sauvage, offrant un paysage digne d’une scène de film fantastique. Elle nous a semblé moins adapté pour les enfants en bas âge surtout que la visite de la grotte de Postojna se fait en partie sur un petit train souterrain ; la partie pédestre étant seulement sur 1,8 km. Petit luxe payant puisque l’entrée de la grotte et du vivarium est de 34,9€ pour un adulte, 20,80€ pour les enfants de moins de 15 ans et 2€ pour les moins de 3 ans !!! Plus le parking qui est à 4€… ça fait un sacré budget mais le jeu en vaut la chandelle. La grotte est époustouflante et en prime on peut y découvrir des bébés dragons !! Non, je déconne, ce ne sont pas de vrais bébés dragons bien sûr mais des salamandres avec un aspect très étonnant vivant plus de 100 ans et étant capables de rester 10 ans sans se nourrir ! Ce sont des Protées. Les enfants ont adoré !!

Attention, il fait environ 14°C dans la grotte donc prévoyez bien une bonne polaire pour la visite !

Le château de Predjama se trouvant à quelques minutes de là, logique que ça ait été l’étape suivante. Ce château complètement encastré dans la roche est vraiment impressionnant. Relié avec de nombreuses grottes, c’était un réel atout de défense dont profita Erasme Lueger, le robin des bois slovènes qui put s’y réfugiait pendant plusieurs mois avant d’être attrapé dans des circonstances plutôt gênantes : au petit coin ! Nous n’avons pas fait la visite de l’intérieur néanmoins l’extérieur étant très impressionnant.

De retour sur Ljubljana, et sur de très bons conseils, nous avons mangé dans un restaurant aux spécialités culinaires slovènes que je vous recommande fortement, le Slovenska Hiša – Figovec. Pensez à réserver votre table pour y avoir une place assurée.


Troisième et dernière étape du voyage, direction la côte slovène !!

#J5 - Visite de Lipica et arrivée à Portoroz

Pour les passionnés de chevaux et pour la joie des enfants, il y a un rendez-vous immanquable en Slovénie, l’haras de Lipica. Depuis 1580, Lipica est le berceau de la race de chevaux Lipizzans, connus pour leur pelage blanc et leur dressage de haute école. Après une heure de route de Ljubljana, nous avons visité le haras avec ses écuries, son musée et surtout pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de ces lieux et de ces chevaux magnifiques. Anna s’est ensuite régalée sur le dos de Lučka, poney de l’écurie pour une petite balade pendant que Lynn s’est dépensée sur l’aire de jeu à côté.

L’haras est un endroit vraiment agréable. Prévoyez du temps pour en profiter et apercevoir les juments et leurs poulains dans les immenses pâtures aux alentours !!

Pour nous, c’est ensuite direction Portoroz, à 45 minutes de Lipica, pour une virée balnéaire :)


#J6 – Portoroz et Piran, la petite Venise de Slovénie

Portoroz est une ville, ne nous le cachons pas, assez touristique où il est facile de faire la fête avec ses casinos et ses bars. Elle n’en reste pas moins très agréable. Shopping, balade en bord de mer et relax sont donc de mise ;)

A seulement 4 kilomètres de là, se trouve Piran, ville à l’architecture gothique vénitienne, un vrai petit bijou. Le centre-ville est entièrement piéton donc ne cherchez pas à vous y garer. De grands parkings, certes payant, sont à l’entrée de la ville et des navettes gratuites et régulières vous permettent d’arriver en centre-ville sans problème. Nous avons flâné en longeant le littoral jusqu’au Phare de la Punta et en nous perdant dans les petites ruelles sinueuses autour de la Place du 1er mai « Trg 1 Maja ».


#J7 - Salines du parc naturel de « Secovlje » et relax à Portoroz

On est parti assez tôt ce matin pour ne pas être assommé par le soleil et la chaleur du mois d’août, direction les salines de « Secovlje » pour y découvrir la production de sel et cette tradition pluricentenaire de la région ; comptez 7€ par adultes et 5€ par enfants. Nous y avons découvert comment est récolté le sel et en avons profité pour faire de petites emplettes « souvenirs » pour offrir à notre retour. Et oui, à la veille du départ, il faut bien y penser :)

Le sel et produits dérivés m’ont d’ailleurs semblé moins chers dans la boutique du parc naturel que dans les magasins dédiés à Piran ou Portoroz donc n’hésitez pas !

La chaleur du mois de juillet étant écrasante, 38°C !!!!, on profite de notre dernière après-midi dans la piscine intérieure de l’hôtel pour le plus grand bonheur des filles ;)

C'est ainsi que s'achève notre virée en Slovénie et pour ne rien oublier, on se fait un petit carnet de voyages avec les filles :)

#Concours de la meilleure glace


N’hésitez pas à tester les glaces artisanales que vous trouverez un peu partout dans le pays.

Elles sont excellentes et n’ont rien à envier à l’Italie. Nous avons fait un petit jeu durant notre séjour pour savoir où nous mangerions les meilleures glaces en Slovénie. Les nominés étaient :

- BLEJSKA SLADOGLEDNICA, glacier artisanal à Bled

- LOLITA, glacier artisanal à Ljubljana en face du triple pont

- CACAO, glacier Artisanal à Portoroz

And the winner is… BLEJSKA SLADOGLEDNICA, le glacier de Bled qui était et de loin, le meilleur !!




A savoir :

- Si vous traverser l’Autriche, comme nous et la Slovénie, n’oubliez pas d’acheter vos vignettes avant la frontière. Vous en trouverez facilement sur toutes les aires d’autoroutes avant l’Autriche ou la Slovénie. Vous pourrez prendre une vignette pour 7 jours ou 1 mois.

- Le centre-ville de Ljubljana est complètement piéton donc si vous y allez en voiture, assurez-vous que votre hôtel propose bien des places de parking pour éviter les galères. Pour plus de facilité avec vos bagages, réservez dans un hôtel proche de la ceinture du centre-ville pour ne pas avoir à traverser le centre-ville avec tous vos bagages :)

- Ne vous rendez pas sur la côte slovène pour flâner sur la plage car il n’y en a pas. Vous trouverez certes des transats et du sable mais on accède à la mer via des escaliers en ciment… La baignade reste très agréable mais un peu atypique pour les amateurs de plage.


J’espère vous avoir fait voyager un petit peu et surtout vous avoir donné envie de visiter la Slovénie avec vos petits bouts… N’hésitez pas à laisser des commentaires ou à me poser des questions !!

Restez en contact et suivez les promos, les nouveautés et les pop up store :)

@tibitibi.lu

  • Black Pinterest Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

SERVICE CLIENT: contact@tibitibi.net  -  Dudelange